La communauté Réduire
spacer
Présentation du Fonds Icomos/IFLA Comité International des Paysages Culturels Réduire


Au Grand Conseil de l’IFLA (International Federation of Landscape Architects) réuni en Sardaigne en 1968, René Pechère, président de l’IFLA de 1956 à 1958, proposa et reçut la charge de créer une section « jardins historiques ».

A Oxford, en 1969, il s’adressa à l’ICOMOS (International Council on Monuments and Sites) pour l’élargir en un comité mixte « ICOMOS-IFLA ».

Le premier colloque de ce comité eut lieu au Château de Fontainebleau en 1971.

Le Comité International des Paysages Culturels ICOMOS-IFLA a pour objectif :

• de promouvoir la coopération internationale en matière d’identification, prise de conscience, étude, enseignement et formation pour la protection, la préservation, la restauration, la surveillance, la gestion des paysages culturels dans toutes leurs formes telles que définies par le Comité du Patrimoine Mondial – paysages dessinés par l’homme, paysages témoins, paysages mouvants, paysages porteurs de messages ;

• de collaborer et rester en rapport avec l’ICOMOS et l’IFLA, contribuer à leurs actions et leur rendre compte ;

• de collaborer avec l’IUCN (Union International pour la Conservation de la Nature) en matière d’œuvres combinées de la nature et l’homme ;

• d’œuvrer avec le Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO dans ses missions d’évaluation, de surveillance et de conseils ;

• d’entreprendre des projets de collaboration avec d’autres Comités Scientifiques Internationaux d’ICOMOS ;

• et tout autre objectif défini dans le cadre de chaque programme d’actions triennal.

Et depuis, le Comité réunit périodiquement les chercheurs et les experts en art des jardins et paysages culturels du monde entier, chacun ayant la possibilité de rendre compte de ses travaux et de ses réflexions en matière d’histoire, d’art, de restauration, d’évaluation et de gestion.

Chaque session se termine par la prise d’un ensemble de résolutions et de conclusions qui ont abouti, entre autres, à la rédaction de la Charte de Florence (21 mai 1981), complémentaire à la Charte de Venise du 31 mai 1964.

Les actes des nombreuses sessions du Comité ICOMOS/IFLA constituent ainsi, depuis 1971, une somme impressionnante de connaissances et de réflexions fondamentales sur l’art des jardins, l’archéologie des jardins, la recherche, l’inventaire, l’évaluation, la gestion et la restauration des jardins historiques et des paysages culturels.

Un seul défaut : ces actes sont trop peu connus.

En 2007, la BRP et le Comité ICOMOS/IFLA ont conclu un accord visant notamment à la sauvegarde et à la valorisation des archives du Comité. Ces archives ont déjà rejoint les archives de René Pechère au CIVA à Bruxelles et constituent un ensemble de premier intérêt. Plus de 3000 pages de cet ensemble sont maintenant accessibles. 

spacer
dummy